Derniers articles

Comment les artistes français vivent-ils le couvre-feu face au Covid-19 ?

Le secteur de la culture est le joug des mesures barrières de lutte contre la propagation de la Covid-19. Pendant que la crise baisse d’intensité, le gouvernement français a instauré un couvre-feu dans onze métropoles françaises fin septembre. Une décision de trop pour les acteurs de la culture notamment les artistes ? Cet article fait un zoom sur la situation.

Des stars broient du noir

En France, le domaine de la culture n’a pas encore fini de faire les frais de l’avènement de la Covid-19. Récemment, le gouvernement du pays a annoncé un couvre-feu pour éviter une nouvelle vague de personnes contaminées notamment à Paris. Une mesure que les acteurs de la culture ne voient pas de bon œil après avoir déjà vécu plusieurs mois d’inactivité. Des voix s’élèvent dans le rang des artistes pour dénoncer cette mesure restrictive qui vient dissiper en eux l’espoir de renouer très prochainement avec les activités culturelles. Elie Semoun, artiste très connu dans le monde du cinéma, donne un carton rouge à cette décision prise par le chef de l’État Emmanuel Macron. Sur un site intéressant qui lève un coin de voile sur sa prise de position, vous pouvez lire les déclarations de la star qui fustigent ce nouveau couvre-feu.

Ça ne décolère pas du tout

À la suite d’Elie Semoun, plusieurs autres acteurs de la culture sont montés au créneau pour dénoncer cette nouvelle restriction qui laisse entrevoir un reconfinement partiel. Chanteurs, humoristes, cinéastes, presque tous les acteurs de la culture de la capitale française ne décolèrent pas. Sur les plateaux de télévisions, de radios et surtout sur les réseaux sociaux, les interpellations continuent dans tous les sens. Des protestations qui démontrent à bien des égards le degré d’impatience des acteurs de la culture à renouer avec leur art. Ils souhaitent qu’à défaut de revenir sur la décision que la durée du couvre-feu soit raisonnable pour permettre une reprise progressive des activités.